Pro Bono in Turkey – Une histoire de C@rma


le 3 juin 2015 dans Actualités, International, Pro Bono - No comments

Diagnosis-training-teamLe pro bono se développe en Turquie ! Bientôt, les professionnels d’Istanbul, d’Izmir ou d’Ankara seront nombreux à partager leurs compétences avec les quelques 150.000 ONG turques, afin de répondre aux nombreux besoins sociaux et environnementaux auxquels fait face la population du pays. En effet, depuis un peu plus d’un an une entrepreneuse sociale, Sandrine Ramboux, développe la plateforme C@rma – https://4carma.com/ – pour mettre en relation les individus volontaires, les associations et les entreprises.

Les enjeux sociaux récents en Turquie

La Turquie est un pays complexe, influencé par les cultures de deux continents, l’Europe et l’Asie, ainsi que par la religion musulmane. Les enjeux sociaux sont très nombreux. Dans le cadre de son développement économique, de nombreux enjeux d’urbanisme sont au coeur des préoccupations de la population : la gestion des villes et des bâtiments est parfois un sujet problématique car des entreprises s’engagent dans une dynamique de construction effrénée. C’est en effet un cas de projet de construction d’un immeuble à la place d’un espace vert public qui a déclenché le mouvement contestataire de 2013, initialement mené par des écologistes et des riverains qui s’opposaient à la destruction du parc Taksim Gezi. 

Plus récemment encore, un enjeu majeur est celui des très nombreux réfugiés syriens qui entrent en Turquie, on estime qu’ils sont entre un et deux millions aujourd’hui. Cette situation d’urgence est difficile à gérer pour les ONG turques, qui ont des difficultés et parfois des réticences à s’adapter pour faire face à cette crise. De plus, la Turquie faisait déjà face auparavant à la problématique des enfants des rues nombreux dans certaines villes, et l’arrivée des réfugiés risque d’aggraver la situation.

Les challenges pour le nouvel intermédiaire pro bono

J’ai rencontré Sandrine fin 2014 alors que son site était lancé depuis peu, via notre partenaire la fondation BMW qui soutient le développement global du pro bono depuis 3 ans. Nous avons alors échangé pour partager nos idées sur les enjeux du développement du pro bono et lui permettre d’apprendre de l’expérience de Pro Bono Lab en France. En effet, les enjeux à remporter pour un intermédiaire du pro bono sont nombreux : faire connaître le concept du pro bono, tisser un réseau de bénéficiaires et de partenaires, s’entourer d’une équipe, développer ses processus et ses fonctions supports au service de son projet et de ses parties prenantes, établir une stratégie…

Nous nous sommes revus en février 2015 au sommet international du pro bono à Berlin, et c’est là que nous avons décidé d’aller plus loin dans l’échange entre nos organisations. Comme beaucoup d’intermédiaires du pro bono, C@rma était conforté à un problème crucial : comment bien comprendre les besoins des ONG, leur proposer des projets pertinents et communiquer ces projets aux volontaires ? Depuis 2011, Pro Bono Lab a développé le modèle du Diagnostic Probono pour faciliter la réponse à ces problématiques. Ce modèle pour cadrer une mission pour une association s’appuie sur une phase analytique de type audit, sur la conduite d’un entretien avec des responsables de l’association, puis sur la formalisation de brief détaillés pour les missions.

pro-bono-turkey

Du 12 au 16 mai 2015, Sandrine et les équipes de C@rma ont organisé la première Pro Bono Week en Turquie. A cette occasion, j’ai été invité par C@rma et soutenu par la fondation BMW pour animer une formation-action de 3 jours à Istanbul, généreusement accueilli par le Bilgi Sosyal Incubation Center. Douze participants membres d’organisations du secteur telles qu’Ashoka, Impact Hub ou TUSEV y ont participé. Nous avons pu à cette occasion réaliser des diagnostics pour 3 associations turques : Koruncuk, Hayata Destek, et Kacuv. Les échanges étaient très riches et les participants enthousiastes, j’ai moi-même beaucoup appris sur la formation prévue et découvert des leviers d’amélioration de son contenu et de son déroulé. Nous espérons maintenant que C@rma pourra utiliser le modèle du Diagnostic Probono, l’adapter à ses enjeux et le mettre au service du bien commun en Turquie !

Leave a Comment