Le mécénat de compétences séduit aussi les ETI


le 26 janvier 2015 dans L'observatoire, Les bénéfices, Mécénat de compétences - No comments

46 % des entreprises de taille intermédiaire (ETI) mécènes pratiquent le mécénat de compétences !  C’est ce que nous révèle l’étude sur le mécénat des ETI[1] publiée fin 2014 par ADMICAL et l’ASMEP-ETI[2]qui souligne le grand intérêt de ces entreprises mécènes pour ce mode d’implication de leurs collaborateurs.Du fait de sa relative complexité de mise en  œuvre liée à des contraintes administratives et juridiques[3], le mécénat de compétences semble être un dispositif davantage prisé par les grandes entreprises que par les autres structures mécènes. Il suscite néanmoins de plus en plus l’engouement des ETI qui considèrent l’implication de leurs collaborateurs comme une clé de leur réussite, comptant chacune entre 250 et 5000 salariés et représentant ensemble près d’un quart de l’emploi en France.

Un vecteur de solidarité pérenne au sein de l’entreprise et au-delàETI mécénat

Outre son rôle de communication interne, le mécénat de compétences fait surtout écho à l’ambition des ETI d’exprimer et d’incarner les valeurs de l’entreprise à travers leur politique de mécénat. Par ailleurs, tandis que 74% des ETI mécènes privilégient des partenariats pluriannuels et que 87% d’entre elles choisissent d’agir en priorité au niveau local, la mise à disposition d’un salarié au profit d’un projet d’intérêt général répond à la volonté de ces mécènes de renforcer leurs partenariats pour soutenir dans la durée des projets de proximité. Pour certaines ETI, la mise à disposition des salariés est même devenue un élément central de leur politique de mécénat. Spécialisée dans l’impression et la confection de supports de communication, structures d’accueil et la fabrication mécano-soudée, l’entreprise Doublet met ses métiers créatifs et techniques  au service des projets culturels. C’est une source de motivation, de créativité et de fierté pour ses collaborateurs. En 2014, c’est ce mécénat de compétences qui a par exemple permis à l’entreprise de fabriquer 324 drapeaux pour le  festival A-PART et de fournir au Centre des Monuments Nationaux une bâche pour l’exposition Au Panthéon !de JR Artist.La fondation Immochan pour l’entrepreneuriat social encourage quant à elle  le mécénat de compétences et favorise plus largement l’implication de ses collaborateurs : les salariés sont présents à tous les stades de la sélection des projets  et chaque projet soumis au comité d’engagement de la fondation est accompagné par un salarié-parrain. 20% des collaborateurs sont impliqués activement dans les activités de la fondation et ¼ des projets soutenus en 2013 ont impliqué du mécénat de compétences.

Immochan 2

L’implication des collaborateurs, objectif 2015 des ETI

Comme en témoigne l’exemple de la fondation Immochan, au-delà du mécénat de compétences, on observe plus largement un intérêt fort des ETI mécènes pour l’implication des collaborateurs. 68 % d’entre elles proposent à leurs salariés de parrainer des projets soutenus par l’entreprise et plus de la moitié favorisent leur engagement bénévole à l’image de la fondation RAJA-Danièle Marcovici qui a lancé en 2013 un programme d’implication des salariés du groupe. Le programme « RAJA-People » permet notamment aux collaborateurs de participer aux projets de la fondation en les parrainant, à travers le bénévolat de compétences ou encore grâce à l’arrondi sur salaire[4].

Cette tendance à l’implication semble vouée à perdurer. En effet, 52 % des ETI mécènes font du développement et de l’amélioration de l’implication des collaborateurs une priorité pour 2015.

logo_admical

        Chloé Baunard-Pinel, responsable des études comparatives – juriste à Admical. 
        Camille Marc,  chargée des publications et des études sectorielles à Admical.

 

[1] Les ETI, acteurs du mécénat, étude ADMICAL – ASMEP ETI, 2014
[2] ASMEP-ETI est le Syndicat des Entreprises de Taille Intermédiaire.
[3] Les Repères Admical n°3 : Le mécénat de compétences, 2012
[4] L’arrondi sur salaire permet aux salariés de soutenir les actions d’associations de leur choix en réalisant chaque mois un don sur leur net à payer, que l’employeur abonde. 

Leave a Comment